Alternative passable et peu coûteuse au parallel pen

Tout ce qui touche à la calligraphie et au dessin à l'aide d'encres. Ecriture d'un point de vue technique.
Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1243
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Alternative passable et peu coûteuse au parallel pen

Message par Mirifix78 » 07 janv. 2020 13:29

Peut-être. Mais la seule adresse que j'aie est celle d'une société à Lisbonne (ils n'ont plus de site internet, seulement une page Facebook) et d'après ce que je vois, elle n'est pas très active, donc j'ignore s'ils sont bien opérationnels et rapidement efficaces. Sans parler du coût que j'ignore totalement.

Avatar du membre
iroshizu
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 71
Enregistré le : 20 oct. 2019 21:11

Re: Alternative passable et peu coûteuse au parallel pen

Message par iroshizu » 07 janv. 2020 19:14

Merci pour vos réactions.
Corto_M a écrit :
07 janv. 2020 10:53
Merci pour le partage.

As tu testé la découpe des épaules façon "FA" de Pilot ?
Non car elle pose un problème de structure avec un alliage d'acier qui n'est pas très flexible dès le départ. Une telle découpe sur un ensemble rigide créée un effet "charnière", la flexion ayant tendance à se faire plus sur la partie étroite que sur les parties larges. Une découpe qui garde une section constante sur la partie en flexion répartit mieux l'effort. En gros on a plus de chance de faire un pliage qu'une flexion à suivre ce modèle pour un alliage rigide.
Et puis je n'arriverai jamais à faire quelque chose d'aussi harmonieux.
Les concepteurs de chez Pilot savent bien sûr ce qu'ils font et arrivent à combiner harmonie et efficacité sur la base de l'alliage qui convient.
Mirifix78 a écrit :
07 janv. 2020 08:59
Sinon, pour le reste, heureusement que ce ne sont que de plumes en acier.
Je ne toucherai jamais à une plume "de valeur", c'est à dire présentant naturellement un intérêt pour l'écriture, une nervosité, une originalité ou faite d'une matière noble. Je suis un bûcheron pas un ébéniste ;)
On découvre, médusé, l'effroyable emprise de l'immobile. Amélie Nothomb

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités