Couleur de l’encre - coloris perçu

Les encres pour stylos-plume.
Répondre
Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2751
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par jddegap » 16 juil. 2020 21:51

L’Edelstein Moonstone est véritablement une encre dont j’apprécie les subtilités d’ombrage, ainsi que j’ai voulu le montrer dans ma revue et puis aussi ici.

Sa forte variabilité est sensible aux items que nous avons tous ici croisés, lorsque nous jouons avec les caractéristiques combinées de différents stylos-plume et papiers. C'est l’un des aspects les plus plaisant de la calamophilie, je crois. ;)

Voici d’ailleurs un exemple, simplement avec différents stylets, au sens large, sur du Tomoe River 52 gr/m²...
Photo en couleur au soleil :
Image
Scan, lui aussi "en couleur" :
Image
Quand on voit les différences flagrantes obtenues ici en "l'absence" de couleur, comment ne pourrions-nous pas débattre incessamment de la nuance plus ou moins prononcée de teal dans Tsuki-Yo ?
8-)

Je crois savoir que nous sommes nombreux à faire le constat d’une dissemblance de la colorimétrie renvoyée par chacun de nos yeux …
Pour mon cas personnel, c’est subtil, ça varie selon l’état de forme, l’environnement lumineux et l’éventuelle suspicion d’un toujours possible début de cataracte, mais enfin, même jeune, je faisais ce constat que mon œil gauche me présentait des nuances légèrement moins vives que le droit, plus chaudes également.

Cette entrée en matière ophtalmologique est là pour rappeler que, déjà, si un seul individu doit arbitrer entre chacun de ses yeux quand il s’agit de jauger une nuance, qu’en est-il des expériences propres aux uns et aux autres et de leur partage ?
Qui plus est si l’encre étudiée est consultée via le prisme de fichiers virtualisés, premier biais d’une possible distorsion colorimétrique lors de l’enregistrement numérique, le second étant celui de la restitution sur des écrans aux caractéristiques et réglages potentiellement innombrables.

Passée cette entrée en matière, je souhaiterais évoquer plus précisément mon expérience avec l’Edelstein Moonstone, qui est d’un gris moyen, justement susceptible de jouer le rôle d’agent neutre concernant les subtilités et variations de ressenti qui font aujourd’hui mon sujet.

Donc, j'ai noté la réitération d’une situation assez inconfortable ...
Voici :
Quand je regarde les pages encrées en Moonstone à la lumière du jour, non loin d’une fenêtre mais en évitant les rayons directs, l’encre n’apparaît particulièrement neutre.
D’ailleurs pour en juger par comparaison, je gribouille côte à côte de l’Edelstein et du crayon gris.
La même feuille, vue sous l’ampoule LED assez froide de ma lampe de bureau, (choisie expressément pour préserver le plaisir à l’usage des encres de couleur à la lumière artificielle), me donne à voir une légère différence entre ces deux gris, celui du graphite continuant à être interprété par mon référentiel cérébral visuel comme égal au neutre alors que l’encre me semble subir une très légère dérive froide, bleue, peut-être celle révélée par la chromatographie.
C’est ici qu’intervient le phénomène perturbant : alors que je suis satisfait de ma perception de la Moonstone, elle me paraît soudainement teintée de grège. Si je me détourne pour regarder la lumière solaire puis reviens ensuite à ma feuille sous la lampe, le gris Moonstone paraît retrouver la tonalité neutre que j’aime.
C’est comme si ce petit détour du regard vers le jour agissait comme un léger éblouissement qui recalibrerait ma programmation colorimétrique.
Voilà, rien de grave ...
:violon:

Même si je pense que, surtout, l’environnement socioculturel, l’éducation, le vécu sont prévalents pour la fixation de nos goûts et dégoûts en matière de couleur, cela ne règle pas la question de ma perception changeante du gris de La Moonstone ; Là, c’est certainement le fonctionnement de mon système optico-cérébral qui intervient.
:surrender:
Je crois même que, dans la marge, ces éléments physiologiques non fiables peuvent influencer nos goûts, que nos défauts et qualités optiques, physiques, jouent un rôle sur nos choix esthétiques … Qui préfère les tons chauds, quand pour un autre ce seront les couleurs froides, etc.

Je me suis fendu de ce long pensum, certainement abscons, pour suggérer qu’en sus des éléments bien connus comme jouant sur le ressenti que nous avons d’une encre, les papiers et stylos-plume, d’autres paramètres propres à chacun d'entre nous, difficilement mesurables, et même évolutifs, entrent en jeu.

Et je n'évoque même pas la propension bien connue consistant à renier ce que nous avons un jour aimé. :hammer:

Et, bien sûr, tout ceci ne repose que sur mes impressions, observations et déductions et je ne peux faire jouer aucun titre ni qualité pour les étayer savamment : il s’agit véritablement de « perception ».
:vieux:
Merci de votre attention, cet écran s’autodétruira dans les 10 secondes.
:arrow:

... / ...
Ah, tiens, ben non. 8-)
Jérôme

Avatar du membre
Oliv'
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1333
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par Oliv' » 16 juil. 2020 22:10

J'aime bien cette présentation de la notion de perception.

Si un spécialiste de l'œil passe par ici, ce serait intéressant.
J'ai pour souvenir une consultation où j'ai appris qu'en tant qu'hypermethrope j'étais plus sensible au vert qu'au rouge. :shock:
(ce qui gustativement se trouve être l'inverse) :D

En gros, étant tous différents, il y aurait une inégalité sur la perception des couleurs en l'absence d'une référence "commune".
Cela doit être valable pour la luminosité également je pense.

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 8227
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par silverado » 17 juil. 2020 08:03

Nous désignons tous les couleurs par les mêmes noms, mais sans doute les percevons nous chacun différemment.
Je pense cependant que nos expériences et notre vécu sont plus importants que notre perception dans notre choix des couleurs.
Lors de promenades familiales, dans notre enfance, la couleur du ciel ma fascinait, alors que les coquelicots charmaient ma petit soeur. D'où, probablement l'origine de son penchant pour le (rouge) ponceau et mon goût pour le bleu tendance turquoise !
Mes premières années, occupées à me confronter aux plumes Sergent-Major et à l'encre violette ne m'ont pas enclins à chérir cette immonde teinte tout comme les plumes qui percent le papier...
Oliv' a écrit :
16 juil. 2020 22:10
J'ai pour souvenir une consultation où j'ai appris qu'en tant qu'hypermethrope j'étais plus sensible au vert qu'au rouge. :shock:
... Et, hélas, à la DMLA - n'oublie jamais de porter des verres fumés - et de manger des poissons gras si tu aimes cette horreur :troll:

En te relisant Jérôme, me revient cette citation (A. Huxley ?): "un chien qui mange, jouit; mais il jouit moins car il ne sait pas qu'il jouit" (Ce que la conscience apporte au plaisir)
"Dieu a fait des hommes forts et
Dieu a fait des hommes faibles.
Je les ai rendus égaux"
Samuel Colt

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 14757
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par Hobiecat » 17 juil. 2020 09:07

La perception des encres est clairement variable avec l'éclairage : je l'ai souvent vu lors de mes revues de stylos. Même en recalant les couleurs sur une charte gris neutre, on voit bien des différences entre l'aspect des encres à la lumière du soleil, à la lumière naturelle et à la lumière artificielle.

Je pense aussi que pour l'œil, une partie de la perception de couleur se fait de façon différentielle : l'environnement perçu autour du carnet doit jouer sur la couleur perçue globalement.

C'est aussi pour cette raison que les essais d'encre sur écran sont intéressants de façon différentielle, mais pas pour les couleurs dans l'absolu : il y a trop de variations possibles entre un essai réel et ce qu'on voit sur un écran. C'est aussi l'intérêt des essais d'encre de Plum73 qui reste dans les mêmes conditions de façon quasi parfaite d'un essai à l'autre.
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2751
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par jddegap » 17 juil. 2020 13:01

Merci beaucoup pour vos contributions Oliv', silverado et Hobiecat. :)
Jérôme

Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1433
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par Mirifix78 » 17 juil. 2020 14:27

La perception est une chose, son interprétation par le cerveau en est une autre. C'est pourquoi nous n'avons pas tous les mêmes goûts et les mêmes penchants. Et puis si on se focalise sur une couleur à un moment donné, on peut très bien oublier tout ça en revoyant le texte des mois ou des années après, et se rendre compte que c'était ou très beau, ou sans le moindre intérêt.

Avatar du membre
Shimaree
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1839
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par Shimaree » 18 juil. 2020 21:57

Bonjour Jérôme et merci pour cette réflexion...
Je n'ai personnellement jamais constaté de différence de perception de couleur entre mes deux yeux.
C'est vrai que d'un jour à l'autre, d'une lumière à l'autre, et d'un stylo à l'autre, telle encre me paraît plus ceci ou plus cela... Mais je ne cherche pas trop à analyser tout ceci... Je me contente d'admirer le fait que les couleurs soient variantes et vivantes. :)

Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2751
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par jddegap » 18 juil. 2020 22:06

Merci beaucoup pour vos contributions Mirifix78 et Shimaree. :)
Jérôme

Avatar du membre
senzen
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 708
Enregistré le : 06 janv. 2017 22:47

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par senzen » 29 juil. 2020 15:44

Merci, une réfléxion très intéréssante. Je rajouterais, et c'est aussi quelque chose peut être personnel, qu'il y a en outre un effet du point de départ des attentes: je voudrais voir la couleur tant appreciée sur l'écran, ou même du nom de l'encre, ou dans le cas de Ina Ho seulement ce qui est représenté sur la boîte. Bien difficile car plusieurs encres ne sont pas bien représentées en ligne, même si je salue l'effort mais pour les capturer, c'est simplement une difficulté pour les photographier, sans compter avec les variations et limitations des écrans; les bleus verdâtres comme Kon Peki par exemple. Pour les noms, Bleu Austral me semble simplement du vert, et avec son stylo tourne heureusement au vert grisâtre; Lie de Thé... Du café au lait!

Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2751
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par jddegap » 29 juil. 2020 16:56

Merci senzen pour ta contribution. :)
Modifié en dernier par jddegap le 29 juil. 2020 17:37, modifié 1 fois.
Jérôme

Avatar du membre
Hector
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 167
Enregistré le : 23 juil. 2020 20:21
Localisation : Nantes

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par Hector » 29 juil. 2020 17:34

J'ai beaucoup à dire sur les couleurs et leurs perception, c'est quelque chose qui me fascine et que j'ai approfondi. Aux phénomènes optiques viennent se mêler les phénomènes chimiques et aux phénomènes neurologiques viennent se mêler les biais culturels.

Je me suis effectivement aperçu très jeune que le rouge que voit mon œil gauche est un tout petit peu plus vif que le rouge que perçoit mon œil droit.

Le magenta est une pure construction de l'esprit humain (il n'existe pas de pure longueur d'onde magenta dans le spectre lumineux visible).

Le marron est un orange foncé dont la perception est très culturelle et contextuelle (on ne peut pas voir de lumière marron, on ne verra que de l'orange).

Le "signal" neurologique des cellules de nos yeux est interprété par distinction - telle chose est "plutôt plus bleue" - et nous n'avons pas de sensibilité linéaires aux couleurs. La majorité de la sensibilité se fait en conjonction des fameux "cônes" verts et rouges, qui se chevauchent largement. Le bleu est un peu à part et n'est en fait pas très bleu. Physiologiquement, nous percevons finalement assez mal le bleu et le rouge mais très très bien le jaune et et le vert (et dans une moindre mesure l'orange). Très mal le violet (ça peut expliquer pourquoi certains l'affectionnent alors que d'autres y sont très indifférent). Le reste se fait au niveau cérébral.

Détail amusant, qui explique peut-être l'infinie variété de divergences dans l'appréciation des bleus-verts : c'est une zone que nous percevons assez mal, et quasiment par distinction seulement. On peut imaginer qu'il suffirait qu'un tel perçoive un peu plus vivement le vert pour que tel turquoise tire plutôt sur le vert et inversement.

Ajoutez à tout ça les acquis sociaux sur les apprentissages des synthèses additives et soustractives et les différentes sources d'éclairages composites qui nous entourent... Et l'exactitude en termes de couleurs devient un doux rêve (de doux dingue ?)
Modifié en dernier par Hector le 29 juil. 2020 17:42, modifié 2 fois.
Primum non nocere

Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2751
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Couleur de l’encre - coloris perçu

Message par jddegap » 29 juil. 2020 17:37

Et merci à toi également Hector. :)
Jérôme

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité